Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Sam de beauregard

Sam de beauregard

Derrière SAM , on retrouve Annie Lydie Frouard, une artiste de Doyet (Allier ) France. Elle expose des tableaux, ainsi que des sculptures, en bois,poussière de marbre et résine. Le travail présenté, tourne autour, d' un univers, rempli de rêverie , de féerie qu' affectionne particulièrement l ' artiste SAM Annie Lydie Frouard peintre autodidacte.Elle peint depuis plus de 50 ans et présente des femmes alanguies,au visage, mi sculpture, mi peinture, apaisées ou apeurées,mais où l' on voit toujours, une note d' espoir dans les yeux: pour vivre et survivre dans ce monde sans pitié. Annie Lydie Frouard a plus d' une corde à son arc artistique. La plasticienne manie aussi les mots, puisqu'elle est l' auteur de plusieurs poésies, elle a déjà obtenu de nombreuses récompenses dans ces différents domaines de prédilection. Pour toute personne, qui serait intéressée par un tableau: Veuillez s' il vous plaît,lui laisser un message sur son blog.Elle peint son imaginaire, très fertile, pour que chacun, puisse partager ses rêves. Par conséquent,pour accéder à vos souhaits,ses œuvres sont à des prix très judicieusement Class. Bien évidemment,chaque peinture est une pièce unique.Toutes les miniatures sont composées sans loupe.Comme plusieurs personnes, sont intéressées par mes œuvres, merci d' avance ,de me laisser un message, sur mon blog, pour tout achat ...Je vous répondrai. Salutations Poétiques. Les dessins sur ce monde actuel, ses réalités seront traités sous forme de PAMPHLETS : signés AMY .

Publié le par Lydie Frouard

                                   Comme un appel                                                                                                                                                                              
 Je ne savais que faire, pour rompre mon ennui,                                  Des matins infidèles,  aux désirs spoliés,                                     
M' avançant incertaine, sur les chemins de buis,                              Je rencontrai un chien, sans ami, sans collier.                                                                                                                                                               Par les routes parfumées,                                                                           Dans cette étrange lumière,  satinée,                                                   Nous avancions heureux,                                                                              Tous les deux,                                                                                                   Croquant le même pain,                                                                                 Que je lui tendais, au creux de ma main.                                             Les yeux flous, le coeur las,                                                            
Il suivait tous mes pas.                                                                      
Le vagabond  de l' âme, l' ami des lendemains,                         
Je me liai à son cou et suivait son destin.                                                                                                                                                        
Je voyais dans ses yeux, l' immense lassitude.                         
Ni le froid, ni la pluie, ne rompait son ennui.                             
Et soudain, arrivant, aux portes de la ville,                                         Comme un fantôme docile, il disparût ainsi,                              
Et je restai là, morte d' inquiétude.                                                                                                                                                                      
Dans un brouillard évanescent: Son appel de Loup.                  
Dans ce matin  doux, résonne ma solitude,                                 
Et je cours vers lui,dans les rumeurs du port.                                                                                                                                                  
 Récit  d'Annie Lydie Frouard               ( SAM )

Voir les commentaires

Publié le par Lydie Frouard
     
             Quand le chat veille
Le lierre s' enroule sur les murs,
Enveloppant la fragile masure.
Les fenêtres s' ouvrent sur le parc en fleurs,
Chavire la lumière sur les roses rouges coeur.

Les lys enroulés blafards, s' imbibent de rosée,
Et le chat de la maison parcourt les allées.

Le bassin avec sa statue d' ange se dessine,
Ses pierres marquées par les ans se fendillent.
Parmi les herbes épaisses, jaunies,
Se devinent deux tombes à moitié ensevelies.
Des ancêtres reposent à l' abri dans l' ombre
Et le chat de la maison protège les deux tombes.
écrit d' Annie Lydie  Frouard    ( Sam ).

Voir les commentaires

Publié le par Lydie Frouard

Si vous voyiez mon potager géant, mes tomates sont grosses, comme des citrouilles d'antan. Pour les transporter, au marché d'Avalon, il faut les faire rouler, comme des ballons. Quand je les peins, pour le carnaval,on dirait des clowns, un peu bancals. Les poireaux, ressemblent à des plumeaux, à des éventails très très beaux. Les grues s'en servent de nids très hauts, on dirait un monde nouveaux... Même les corbeaux noirs, ricanent quand vient le soir... Car mes pinceaux les chatouillent d'espoir. Et les patates ressemblent à des rochers. Ce serait dur de les éplucher,puisqu'elles sont recomposées.On se croirait au Mexique...Une touche ici,une autre là magique...Et mes chiens jouent,les explorateurs frénétiques avec leur balle synthétique. C'est ravissant des radis fraise mi-chocolat blanc ! Avez-vous deviné? Je compose un tableau surréaliste. Je ne suis pas sorcière juste un peintre,un poète créatif,qui transcrit son imaginaire sur le vif. Avec mes chiens, Denfer et Dagobert pour compagnons nous traversons tous les horizons.                                                                                                                   Récit d'Annie Lydie Frouard             (SAM ).

Voir les commentaires

Publié le par Lydie Frouard

                           Les voyageurs de l' ombre
La route étincelait, grise fumante,
Bitume morne où les jours s' allongent dans le temps...
Ils  étaient arrivés à une ferme hier soir,
Et repartiraient, demain, sur les sillons de l' espoir.
La vie, les trahissait, les haissait parfois,
Le chien, avec son maître de l' instant
Disparaissaient vers la lumière, 
Dérangeant la poussière.
De temps en temps, Max sifflait Yago,
L' ami surgissait aussitôt.
Dans cette carcasse presque humaine, douce,
Sous cette enveloppe hirsute et rousse,
Un ange gardien veillait,
Des yeux noirs luisaient,
Tout un réconfort permanent,
De chien savant.
Ils sont passés devant chez moi, à l' heure la plus chaude,
Devant les gens, ceux qui ne savent rien,
 Et qui murmurent des choses.
J' ai croisé leur regard sans loi,
Et j' ai marché dans leurs pas.
C' étaient les voyageurs de l' ombre,
Ceux qui n' ont pas peur des tombes,
Ceux qui poursuivent leur destin,
Ceux qui lisent les lignes de la main.

Récit d' Annie Lydie Frouard          ( Sam )
                           
  

Voir les commentaires

Publié le par Lydie Frouard
" Avec mon ami CHANCE"  peinture gouache sur bois 54 cm x 28 cm

" Avec mon ami CHANCE" peinture gouache sur bois 54 cm x 28 cm

                                              En ce 24 décembre 1885       

 

   Une calèche venait de passer.

Les chevaux trottinaient dans les flaques d'eau boueuses qui giclaient...

L'horloge de l'église résonnait de douze coups bien déterminés.

Le brouillard devenait épais, feutré, dans cette rue malfamée ;

Les sons s'éparpillaient dans la nuit froissée.

Ce noir voilé, enveloppait, ce petit renfoncement glacé.

Un Vieux, sur un escalier, recroquevillé, se tenait, enroulé dans une couverture chamarée,

Un chien à ses pieds : " Chance" criait-il, viens te serrer contre moi, à deux mon ami, nous lutterons contre le froid."  Un petit feu à côté, sur le trottoir, animait sa figure enroulée d'un foulard.

Le vagabond se reposait ici ce soir. A côté de lui, un miroir brisé, plusieurs papiers froissés éparpillés,encre étalée, une plume lancée...

Sa vie comme une page gribouillée...Reflet d'une errance sans pitié. L'espoir n'était plus permis... Pourtant un petit bout de papier terni, où les mots "AMOUR TOUJOURS" griffonnés étaient étrangement,.. posés à ses pieds , avec quelques pièces de monnaie...                                                                                                                                                                                                         écrit d' Annie Lydie Frouard       ( Sam )        

Voir les commentaires

Publié le par Lydie Frouard

Je voudrais, tout au long de ma vie,que les chats par leurs miaulements comblent les vides,qu'ils me séduisent,me bercent,m'enchantent,que leurs doux yeux transformables m'enivrent.Je suivrais leur course vagabonde, dans les champs,dans les bois,à un kilomètre à la ronde.Je suivrais bien cachée,lentement à pas feutrés,leur silhouette finement racée,dans les herbes où les matous viennent s'allonger.Je guetterai les chasseurs à l'affùt,derrière leurs volets méchamment alignés,leurs fusils symbole de leur crime,brilleront.Quand la lune percera l'horizon,je crierai,j ' hurlerai comme un loup:leur déraison. Très fort à perdre le souffle, pour que les chats se dissimulent, derrière, l'arbre où court la mousse.                                                                                                                                                                                                                           titre:  " L'arbre où court la mousse"                                                                         écrit   d' Annie Lydie Frouard  ( SAM )

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Lydie Frouard
                                     Black Night                                                                                                                                                                     Dans ce noir profond,  où mon Ame se coule,                    Dans ce tableau solitaire, où mon  sang roule..                  Je déambule incertaine et me cogne aux murs ,                       Je cherche l' espace infini , où l' Ame survie...                                 On me teste, on me tue, on me retient,                                               En vain, je disparais, telle une volute perdue,                                   Et je reste seule, sur le trottoir de la nuit.                                                                   Poème d' Annie Lydie Frouard      (SAM )                            Ecrit le: 19 octobre 1998

Voir les commentaires

Publié le par Lydie Frouard
Sam de Beauregard  .   Le poète,  même enfermé ne se tait jamais, son cœur  est poésie , son  âme rime avec l' infini. A l' endroit , ou à l' envers, il compose toujours, des vers .       Sam de Beauregard  .   Le poète,  même enfermé ne se tait jamais, son cœur  est poésie , son  âme rime avec l' infini. A l' endroit , ou à l' envers, il compose toujours, des vers .

Sam de Beauregard . Le poète, même enfermé ne se tait jamais, son cœur est poésie , son âme rime avec l' infini. A l' endroit , ou à l' envers, il compose toujours, des vers .

 Un Poète est un rossignol qui ,                                                                                             Assis dans l'obscurité,                                                                                                            Chante pour égayer                                                                                                               De doux sons                                                                                                                            Sa propre solitude.                                                                                                                                                                                                                                                                                                      SHELLEY, Défense de la Poésie.

Voir les commentaires

Publié le par Lydie Frouard
                                    " Amalgame  "   miniatures peinture gouache sur bois
                                    " Amalgame  "   miniatures peinture gouache sur bois
                                    " Amalgame  "   miniatures peinture gouache sur bois
                                    " Amalgame  "   miniatures peinture gouache sur bois
                                    " Amalgame  "   miniatures peinture gouache sur bois

" Amalgame " miniatures peinture gouache sur bois

Voir les commentaires

Publié le par Lydie Frouard
   " Les arbres dans le monde  imaginaire de Lydie "    Miniatures peintures gouache sur bois
   " Les arbres dans le monde  imaginaire de Lydie "    Miniatures peintures gouache sur bois
   " Les arbres dans le monde  imaginaire de Lydie "    Miniatures peintures gouache sur bois
   " Les arbres dans le monde  imaginaire de Lydie "    Miniatures peintures gouache sur bois
   " Les arbres dans le monde  imaginaire de Lydie "    Miniatures peintures gouache sur bois
   " Les arbres dans le monde  imaginaire de Lydie "    Miniatures peintures gouache sur bois
   " Les arbres dans le monde  imaginaire de Lydie "    Miniatures peintures gouache sur bois
   " Les arbres dans le monde  imaginaire de Lydie "    Miniatures peintures gouache sur bois
   " Les arbres dans le monde  imaginaire de Lydie "    Miniatures peintures gouache sur bois
   " Les arbres dans le monde  imaginaire de Lydie "    Miniatures peintures gouache sur bois
   " Les arbres dans le monde  imaginaire de Lydie "    Miniatures peintures gouache sur bois
   " Les arbres dans le monde  imaginaire de Lydie "    Miniatures peintures gouache sur bois
   " Les arbres dans le monde  imaginaire de Lydie "    Miniatures peintures gouache sur bois
   " Les arbres dans le monde  imaginaire de Lydie "    Miniatures peintures gouache sur bois
   " Les arbres dans le monde  imaginaire de Lydie "    Miniatures peintures gouache sur bois

" Les arbres dans le monde imaginaire de Lydie " Miniatures peintures gouache sur bois

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 > >>

Catégories

Articles récents

Hébergé par Overblog